VOIR MIDI A SA PORTE : origine et signification

La locution « voir midi à sa porte » est d’origine ancienne. Elle est liée à la façon de mesurer le temps à la campagne.

Sa signification

Elle se compose des termes :

  • « midi » qui symbolise le milieu de la journée et par extension « le coeur d’une situation »
  •  « sa porte« , qui  est relatif à »sa propre maison », par extension à « ses intérêts personnels » avant les intérêts communs.

Ses différentes acceptions sont les suivantes:

  • Voir ou juger les choses selon son propre point de vue, ses propres critères.
  • Évaluer une situation d’après ses intérêts propres.
  • Considérer ses problèmes ou opinions comme les plus importants.
  • Se préoccuper de son propre intérêt avant toute autre chose.

Son origine

Cette locution trouve son origine dans la manière de mesurer le temps à la campagne.

Avant la généralisation des montres, des pendules et des horloges au XIXè siècle, le clocher de l’ église était le seul indicateur de l’heure.

Les horloges d’édifice étaient logées dans les clochers et ne comportaient pas toujours un cadran. L’heure était distribuée de manière sonore à l’aide de cloches : 1 coup pour une heure, 2 coups pour deux heures, etc…
Les premiers cadrans ne se généralisèrent qu’à partir du début du XVe siècle sur les horloges publiques. Ils n’avaient qu’une seule aiguille.

Avec l’horloge d’édifice on trouvait souvent une méridienne. Ce cadran solaire placé sur les clochers permettait de se fier au mouvement du soleil, chaque jour, pour remettre l’horloge à l’heure. Construit en fer, le mécanisme de ces premières horloges était fragile, peu fiable et s’usait vite.

La distance de vision des horloges des clochers rendait la vue de midi plus ou moins difficile surtout si la personne n’était pas exactement pile en face, rendant une grande marge d’interprétation possible.

Ceux qui habitaient dans des hameaux sans clochers, équipaient leurs maisons de cadrans solaires sur la façade de la maison orientée au sud, la plupart du temps au dessus ou à proximité de la porte d’entrée.

L’imprécision de ces cadrans solaires ordinaires pas tous orientés de  la même manière par rapport au soleil était notoire, deux voisins disposant chacun de leur propre cadran solaire pouvant ne pas voir midi au même moment.

Chaque foyer voyait donc midi, l’heure indiquée au centre du cadran, « à sa porte » et ne se référait qu’à sa propre heure.

Ses synonymes

  • Juger selon ses propres critères, son point de vue.
  • Être individualiste.