GASTRONOMIE, CUISINE : les citations d'anthologie

26-08-2019

La gastronomie est l’ensemble des règles qui définissent l’art de faire bonne chère.

Selon l’Académie française, l’expression « faire bonne chère » « faire bon accueil », fut utilisée dès le xixe siècle au sens de « faire un bon repas », un bon repas étant un élément d’un bon accueil. La« chère »comprend tout ce qui concerne la quantité, la qualité et la préparation des mets.

Cet « art » consiste à recueillir, adapter ou inventer des recettes, à sélectionner des produits, à préparer des plats, des mets et à les déguster.

Un « gastronome » est un gourmand avisé, ayant une forte culture de la table.

Ainsi, l’art de la cuisine, tout éphémère qu’il soit, dépasse de loin le plaisir de manger. Les cinq sens se combinent pour apporter cette touche subtile que le rustaud ne saura saisir.Didier Hallépée
La cuisine française est la meilleure du monde ! Cette gloire éclatera par dessus toutes les autres, lorsque l’humanité plus sage, mettra le service de la broche au dessus du service de l’épée.Anatole France
La bonne cuisine, c’est le souvenir.Georges Simenon
La cuisine est la servante de la médecine.Térence
Ouvrir un livre de cuisine pour composer le menu. Rêvasser à mille combinaisons saugrenues. Un poulet aux fraises ? Un lapin aux rutabagas ? Une sole au caramel et au chocolat ? Et pourquoi pas ? La vie est triste parce qu’on la répète chaque jour. Il suffit de changer les ingrédients et elle chante.Katherine Pancol
La vraie cuisine est une forme d’art. Un cadeau à partager.Oprah Winfrey
Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée.Paul Bocuse
Quand une femme cuisine, ce n’est pas pour se nourrir, c’est pour créer un scénario d’amour. Quand un homme cuisine, c’est pour jouer, pour tenter une acrobatie culinaire qui provoquera des rires ou des exclamations.Boris Cyrulnik
Toute cuisine révèle un corps en même temps qu’un style, sinon un monde : lorsque enfant il m’a fallu comprendre ce qu’étaient la pauvreté et les fins de mois de mes parents, ce sont les oeufs ou les pommes de terre qui me l’ont signifié.
Article suivant