POT AU FEU GRAND-MÈRE : la recette facile

Le pot-au-feu est un plat de viande de bœuf cuisant longuement à feu doux dans un bouillon aromatisé par des légumes et un bouquet garni. 
Le pot-au-feu remonte au XIIIe siècle, appelé à l’époque « viande au pot ». Autrefois, sa cuisson s’effectuait en continu, différents ingrédients étant rajoutés au fur et à mesure pour remplacer ceux qui étaient retirés en vue d’être consommés. 

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 4 h
Temps total : 4 h 30 min
Ingrédients :  4 personnes
1 kg de viande de boeuf  (1/3 paleron – 1/3 plat de côtes – 1/3 gite)
2 os à moelle
3 carottes 
3 poireaux 
3 rave ou navets
1 branches de céleri 
1 gros oignon
3 clous de girofle 
1 gousse d’ail 
1 bouquet garni (thym, laurier, persil)
grains de poivre
gros sel

Préparation:

  • Ficeler les morceaux de viande.
  • Laver, éplucher les carottes, les poireaux et le céleri. Couper en gros morceaux.
  • Piquer un oignon avec les clous de girofle et faire dorer le second, à sec, au four pour colorer le bouillon.
  • Mettre les morceaux de viande dans une marmite. Ajouter 3,5 l d’eau froide.
  • Ajouter le gros sel. Porter à ébullition et laisser bouillir, en écumant régulièrement.
  • Ajouter les oignons, les carottes, les poireaux, le céleri, l’ail et le bouquet garni ficelé. Ajouter quelques grains de poivre.
  • Porter à ébullition, puis laisser cuire à couvert à feu très doux durant au moins 2 h 30 min -3 h (veiller à ce que la vapeur s’échappe sur les côtés).
  • Ajouter 1 h avant la fin les os à moelle placé dans des mousselines.
  • Dégraisser en cours de cuisson avec une louche.
  • Egoutter les légumes et la viande.
  • Servir immédiatement avec des cornichons, du gros sel et de la moutarde forte.

Le bouillon du pot-au-feu se consomme chaud ou tiède, en précédant les viandes et les légumes ou seul. 

NB: Cuire les pommes de terre à la vapeur à part pour ne pas troubler le bouillon.

Citation sur la cuisine :

“La bonne cuisine est honnête, sincère et simple.”

Elisabeth David / Cuisine paysanne française

Laisser un commentaire