POULET GASTON GÉRARD À LA MOUTARDE

Le poulet Gaston Gérard à la moutarde est un plat traditionnel de la cuisine bourguignonne, à base de poulet de Bresse et de sauce à base de jus de cuisson, comté râpé, vin blanc de Bourgogne, moutarde de Dijon, et la crème fraîche; le tout légèrement gratiné.

Baptisée du nom de Gaston Gérard, ancien député maire de Dijon de 1919 à 1935, cette recette fut créée accidentellement en 1930 par l’épouse du maire pour leur invité le critique gastronomique Curnonsky. Alors qu’elle prépare un plat de poulet, elle échappe par accident un pot de moutarde dans la cocotte. Pour tenter de corriger son erreur, elle ajoute du vin blanc de Bourgogne, de la crème fraîche et du comté râpé. La recette plaisant à leur hôte, celui-ci félicite la maîtresse de maison et la baptise du nom de son hôte.

Facile à préparer, savoureux, il est parfait lors des repas de la journée accompagné de purée de pommes de terre.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 15 min
Temps de repos :
Temps de cuisson : 1 h
Temps total : 1 h 15 min
Ingrédients : 6 personnes
1 poulet (2 kg)
150 g de comté râpé
200 g de crème fraîche épaisse
1 c. à s. de moutarde forte
35 cl de vin blanc sec
5 g d’amidon de maïs
1 oignon
1 branche de thym
huile d’olive
sel/poivre

Préparation :

  • Dans un faitout, faire dorer le poulet coupé en morceaux puis saler, poivrer, ajouter le thym et le vin blanc.
  • Faire cuire à feu doux durant 45 min. Remuer de temps en temps.
  • Mettre les morceaux de poulet dans un plat allant au four et garder au chaud.
  • Passer la sauce au chinois et y délayer l’amidon de maïs.
  • Au premier frémissement, ajouter le comté râpé en pluie (en conserver pour gratiner), tout en remuant.
  • Ajouter la moutarde forte et la crème. Remuer et verser sur les morceaux de poulet.
  • Saupoudrer de râpé.
  • Passer le plat 10 min au gril du four en position haute.
  • Sortir et servir chaud.
  • Déguster !

Citation sur la cuisine :

« La cuisine d’un peuple est le seul témoin exact de sa civilisation. »

Marcel Rouff