GÂTEAU SANS CUISSON AU MASCARPONE ET A LA MANGUE

Le gâteau sans cuisson au mascarpone et à la mangue est un gâteau constitué d’une base de biscuits secs, cacao et de beurre, garni d’un mélange de mascarpone, fromage à tartiner, crème fraîche, sucre, gélatine, citron vert et mangue.

Facile et rapide à préparer, sans cuisson, fondant et délicieusement parfumé, il est parfait lors des collations de la journée.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 30 min
Temps de repos :
Temps de cuisson :
Temps total : 30 min
Ingrédients : 6 personnes
200 g de fromage à tartiner type Philadelphia
200 g de mascarpone
400 ml de crème fraîche
120 g de sucre
5 feuilles de gélatine
200 ml de pulpe de mangue (2 grosses mangues)
1 citron vert (zeste râpé)
230 g de biscuits secs
1 c. à s. de poudre de cacao
90 g de beurre ramolli

Préparation :

  • Écraser les biscuits avec le cacao.
  • Ajouter le beurre ramolli et mélanger.
  • Munir un moule de 24 à 26 cm de diamètre de papier sulfurisé.
  • Garnir le fonds du moule avec la préparation de biscuits et de beurre. Bien tasser.
  • Mettre au réfrigérateur.
  • Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide durant 10 min.
  • Dans un bol, battre le mascarpone, le fromage à la crème, le zeste de citron vert et le sucre.
  • Mettre de côté environ 20 ml de pulpe de mangue pour la garniture et mettre le reste dans un bol.
  • Ajouter les feuilles de gélatine égouttées passées au micro-ondes durant quelques secondes. Bien mélanger.
  • Incorporer le mélange de pulpe de mangue et de gélatine dans la préparation de fromage.
  • Dans un autre bol, fouetter la crème et incorporer délicatement à la préparation en effectuant des mouvements lents de bas en haut à la spatule.
  • Verser le mélange sur la base de biscuits et de beurre.
  • Déposer des gouttes de pulpe de mangue sur la garniture et à l’aide d’un couteau, créer des spirales. Mettre au réfrigérateur jusqu’à fermeté.
  • Sortir et servir.
  • Déguster !

Citation sur la cuisine :

« On ne fait bien que ce qu’on aime. Ni la science ni la conscience ne modèlent un grand cuisinier. « 

Colette