CHARGE MENTALE FEMININE : se charger de tout est épuisant !

housewife

Les femmes assurent l’essentiel des taches domestiques et parentales en plus de leur activité professionnelle et sociale. L’obligation de se charger de tout en permanence entraîne une charge mentale très forte qui peut mener au surmenage. Pour leur mieux-être, il importe de réduire cette pression intériorisée due à l’éducation et aux schémas sociaux.

Qu’entend-on par charge mentale féminine ?

Il s’agit de la charge mentale et émotionnelle procurée par la gestion du foyer au quotidien qui est majoritairement assurée par les femmes.

Elle résulte d’une inégalité de répartition des tâches ménagères au sein du couple et du rythme effréné imposé par la vie en société.

Selon l’INSEE, les femmes prennent en charge 64 % des tâches domestiques et 71 % des taches. Il y a trente ans, les pourcentages étaient de 69 % et 80 %, attestant d’une perpétuation de l’inégalité femmes-hommes.

En effet, pour celles qui travaillent, la double charge travail et foyer, se traduit par une double journée. Les taches s’additionnent et les problèmes ménagers doivent être gérés du travail. Ces deux mondes se croisant en permanence, cela nécessite de se démultiplier psychologiquement et physiquement.

femme

Quelles sont les causes de cette charge mentale éprouvante ?

Du fait de la persistance des schémas sociaux, les femmes assument ce rôle astreignant de devoir tout calculer et prévoir dans le foyer.

Perfectionnisme domestique, intolérance à l’incertitude, comparaison avec les autres foyers, accélération du temps, culpabilisation, auto harcèlement et dévalorisation viennent accentuer cette surcharge.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous