TANGER : la cité blanche du Détroit

En sortant de la médina par la porte Bab el Fahs, se trouve l’entrée du grand souk (Grand Socco).
Ce vieux marché rural, centre névralgique de la ville recèle un marché de gros aux poissons, avec ses innombrables variétés de poissons et ses éplucheurs de crevettes, ainsi qu’un souk aux épices.
Place du Grand Socco, la cinémathèque de Tanger propose une programmation d’une grande richesse.Au nord de la place du grand Souk, quartier Marshan, se trouvent le palais royal, les vieilles demeures coloniales et le palais Forbes, ancien palais du Mendoub, avec son jardin suspendu.
À quelques pas du palais, le café Hafa est un lieu mythique fréquenté par les intellectuels. Il est doté de petites terrasses en escalier et d’une magnifique vue sur la mer.

L’avenue Pasteur traverse le centre jusqu’à la promenade maritime. On y trouve les librairies de langue française les insolites et la librairie des Colonnes.
La place du Phare est le passage obligatoire pour se faire photographier avec la vue sur les canons et la mer.
Non loin de là, subsistent de nombreux édifices dessinés par des architectes espagnols de la première partie du XXe siècle : « l’immeuble accordéon » de Manuel Martinez Chumillas, « la maison Toledano », « la casa de Espana » de Diego Jimenez Armstrong, le théâtre Cervantes, édifice art nouveau de 1400 places, ayant accueilli de nombreux artistes dont le Caruso.La promenade maritime du port jusqu’à Malabata dispose de nombreux jardins, cafés, restaurants et hôtels et clubs de plage.
Durant l’année, de multiples festivals (cinéma, danse, théâtre, jazz, rire…) animent la vie culturelle de la ville, déjà riche en cinémas, théâtres et autres salles de spectacle. 

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 »

Laisser un commentaire