« JEUNIORS » : 60-75 ans, le temps de l’épanouissement

seniors

D’ici 2020, la population française âgée de 60 à 75 ans passera de 15 à 20 millions de personnes. Disposant de ressources importantes, de temps et d’une bonne santé, ces baby-boomers, jeunes seniors ou « jeuniors », constituent une génération en rupture avec celle de leurs parents, qui est en recherche d’épanouissement.

Qu’entend-on par « jeuniors » ?

Le terme « jeuniors », contraction des mots « jeune » et « seniors », fait référence aux « jeunes » seniors de 60 à 75 ans qui, forts de leur expérience et de l’envie de la jeunesse, sont en quête d’épanouissement.  

Recherchant des modes de vie différents de ceux de leurs ainés, actifs, tournés vers le plaisir, l’authenticité et la découverte, ils sont parfois appelés « sexygénéraires ».

Que recouvrent ces terminologies pointant un rajeunissement générationnel ?  

Les jeuniors appartiennent à une génération transitoire entre les hyperactifs « quinquados » et les seniors atteignant le 4éme âge (personnes âgées dépendantes) ou le 5e âge (au-delà de 95 ans).jeuniors

Anciennement rattachée au 3e âge (personnes de plus de 60 ans ayant cessé leur activité et non dépendantes), cette génération, du fait de l’amélioration des conditions d’alimentation et de santé augmentant l’espérance de vie et du recul de l’âge de départ à la retraite (67-70 ans actuellement) est toujours très active. Ouverte sur les autres et le monde (nombreux d’entre eux ont des responsabilités politiques ou associatives locales), elle revendique un droit à l’égoïsme, au plaisir et au bien-être.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous