BUCHE DE NOEL VANILLE, AMANDES ET CREME DE MARRONS

La bûche de Noël remonte au XVIIème siècle dans l’Europe entière.

La veille de Noël, une énorme bûche de bois, dite bûche de Noël, était ramenée dans chaque maison. L’essence, la façon de l’allumer et la durée de sa combustion formaient un rituel avec ses particularités régionales.

Lors de la veillée de Noël, une fois placée dans la cheminée, le chef de famille l’enduisait d’huile, de sel et de vin cuit en récitant des prières. Elle était ensuite allumée par les jeunes filles de la maison ou leur mère. Une fois consumée, on en conservait les cendres pour protéger la maison de la foudre et du diable.

Cette tradition s’est poursuivie jusqu’au XIXème siècle. Avec la généralisation de poêles,  la grosse bûche a été remplacée par une petite bûche de bois décorée posée sur la table de Noël.

La bûche de Noël est devenue une pâtisserie symbolisant Noël perpétuant la tradition. 

A l’origine, c’était une génoise sur laquelle était étalée de la crème au beurre parfumée au café ou au chocolat, roulée pour lui donner la forme d’une bûche, recouverte d’une fine couche de crème chocolatée imitant l’écorce d’une bûche.

La bûche de Noel est généralement décorée d’attributs divers (Père Noël, hache, scie, champignons, lutins, etc.) en sucre ou en plastique. 

Temps de préparation :   25 mn
Temps de cuisson :   15 mn
Temps de repos :  2h mn
Temps total :   2h 40 mn
Ingrédients :  6 personnes
Crème
3/4 l de lait demi-écrémé
4 oeufs
75 g de farine de blé
150 g de sucre en poudre
2 gousses de vanille
200 g de beurre doux
200 g de crème de marron sucrée
Biscuit
180 g de farine de blé
180 g de sucre en poudre
6 oeufs
75 g d’amandes effilées
20 g de praliné
30 g de sucre glace

Idéalement, réaliser la crème et le biscuit la veille et procéder au montage le jour-même.

Préparation de la crème

  • Mettre le lait à bouillir avec les gousse de vanille fendues en 2.
  • Blanchir les œufs avec le sucre jusqu’à obtenir une mousse blanche et dense.
  • Ajouter la farine, puis le lait chaud.
  • Remettre dans la casserole et cuire 3 min en remuant sans cesse.
  • Verser la crème dans le batteur et  mélanger doucement avec une spatule jusqu’à ce que  la crème soit à température ambiante.
  • Incorporer le beurre coupé en morceaux et la crème de marrons.
  • Verser la crème dans une poche à douille et mettre au frais.

Préparation du biscuit

  • Préchauffer le four à 220 °C.
  • Tamiser la farine.
  • Fouetter les œufs avec le sucre dans un grand bol au bain-marie (y incorporer le maximum d’air).
  • Cuire la préparation jusqu’à devenir épaisse, dense et mousseuse.
  • Continuer à la fouetter hors du feu pour la refroidir.
  • Incorporer délicatement le praliné et la farine avec une spatule.
  • Verser sur une plaque de cuisson munie de papier sulfurisé.
  • Etaler sur une épaisseur de 5 mm à l’aide d’une spatule humide.
  • Ajouter les amandes.
  • Mettre au four à 220 °C durant  6 à 7 min.
  • Sortir le biscuit et le saupoudrer de sucre glace.
  • Le retourner sur un torchon et le rouler dedans pour en conserver l’humidité.

Montage

  • Dérouler le biscuit tout en le laissant sur le torchon.
  • Étaler la moitié de la crème froide puis rouler le biscuit sur lui-même.
  • Le maintenir serré pour qu’il prenne une forme ronde.
  • Couper les extrémités du biscuit.
  • Etaler la crème restante sur le dessus de façon à le masquer entièrement.
Publicités