MARCHÉS DE NOËL : à la recherche de l’esprit de Noël !

noel

À la fin des années 1980, il ne subsistait en France que huit marchés de Noël, localisés en Alsace. En 1992, la ville de Strasbourg, disposant du marché de Noël le plus ancien de France (1570), s’est alarmée de la forte baisse de fréquentation. Elle a décidé de le relancer, s’autoproclamant notamment capitale de Noël. Le concept revivifié s’est alors diffusé à toute la France. Bien que contribuant à l’atmosphère festive de Noël, nombre de marchés laissent perplexes leurs visiteurs du fait de la piètre qualité ou de l’incongruité des produits proposés. Un recentrage semble nécessaire pour éviter leur disparition pure et simple à terme.

De quoi s’agit-il ?

Un marché de Noël est un marché en plein air qui se tient durant la période de l’Avent (du premier samedi de l’Avent au 24 décembre au soir), centré sur la célébration de Noël.

Quelle est son origine ?

Dans le monde germanique dès le XIIIe siècle, un marché était organisé avant la fête de Saint-Nicolas (6 décembre), ancien évêque canonisé, auquel il était attribué le rôle de protecteur des enfants. Les parents pouvaient y trouver jouets et friandises. La Réforme protestante a mis fin à cette pratique « papiste » au profit de l’Enfant Jésus. Le marché de l’Enfant Jésus a été substitué à celui de Saint-Nicolas, la date du 24 décembre fixée pour la remise des cadeaux. Ceux-ci, distribués à l’origine par le saint, le furent par l’Enfant Jésus personnifié par une jeune fille, puis par un vieil homme en traîneau chargé de sapins décorés de cadeaux (le père Noël).marché noelSuite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous