Demain, tous MULTI-POTENTIELS ?

Dans une économie mondialisée hyper-concurrentielle requérant adaptabilité et créativité, la « chasse » aux multi-potentiels est devenue la priorité des entreprises agiles. Soucieuses de survivre aux vagues de changement disruptives à venir, elles sont en quête de talents atypiques, de rebelles positifs à la forte multi-potentialité. 

Qu’est-ce qu’un multi-potentiel ?

Ce terme a été popularisé en 2015 par Emilie Wapnick, fondatrice du site Puttylike, site d’assistance… aux multi-potentiels.

Il désigne une personne qui a des centres d’intérêt variés et exerce des activités multiples, souvent avec talent et excellence, et qui est mue en permanence par de nouvelles passions

Les neurosciences nous apprennent qu’entre trois et six ans l’enfant éliminerait des milliards de neurones et de connexions non indispensables.

Ce tri neuronal aurait pour but de le spécialiser en vue de communiquer et de s’adapter à la vie sociale.

Les multi-potentiels conserveraient plus de connexions que la normale. Ce qui leur permettait de développer des pensées originales.

Quels sont les traits caractéristiques des multi-potentiels ?

Présents dans 20 à 30 % de la population, ces traits communs ont trait à :

  • Une grande curiosité,
  • un goût pour la connaissance,
  • une capacité de concentration et d’apprentissage hors norme sur des sujets pour lesquels ils éprouvent une véritable passion,
  • une transdisciplinarité et une capacité à mener de front de multiples activités dans des domaines très différents,
  • une mémoire ouverte,
  • une capacité d’associations et d’analogies non conventionnelles débouchant sur une forte créativité pratique (solutions inattendues, innovations concrètes),
  • une forte capacité de traitement d’informations multiples,
  • un esprit de synthèse hors norme,
  • une hypersensibilité allant jusqu’à l’hyperesthésie (exagération de la sensibilité des sens),
  • une quête de sens idéaliste,
  • un besoin permanent de nouveauté et de prise de risque,
  • une capacité de distanciation sur soi et ses actes par la pratique de la dérision et de l’humour décalé.

En quelques mots, le multi-potentiel dispose d’un esprit flexible, adaptable, curieux, passionné, synthétique, critique, très créatif…

Il enchaine les passions et les centres d’intérêts dans le seul but de reconstituer le puzzle de sa vie, de mieux se connaître.Revers de la médaille, ce passionné, ce rêveur, ce créatif, est souvent rejeté. Il est considéré comme un papillonneur, un être hors cadre et hors de contrôle par une société qui privilégie l’hyper-spécialisation, la catégorisation, la stabilité et la sociabilité de façade.

Catalogué introverti, voire asocial, par son environnement, le multi-potentiel souffre :

  • du syndrome de l’imposteur : n’étant pas un spécialiste ou un technicien, il ne se sent pas toujours légitime à aborder tel ou tel domaine spécialisé, sentiment de n’être jamais à sa place,
  • de la difficulté de se positionner dans un monde du travail rejetant « l’atypisme »,
  • d’une situation financière instable liée à sa difficulté à persévérer dans une voie, une fois la passion éteinte.

Il est souvent la cible de pervers narcissiques qui prennent un malin plaisir à le torturer.

Tout l’enjeu de cet atypique consiste en

  • être lui-même,
  • se faire confiance,
  • s’émanciper des jugements,
  • passer à l’acte,
  • concrétiser ses multiples talents

en s’associant avec des personnes complémentaires compréhensives.

Un rôle important à jouer dans la nouvelle société collaborative

L’économie actuelle nécessite de plus en plus de flexibilité, d’adaptabilité, de penser différemment pour créer de nouveaux produits, services ou modèles économiques. 

L’hyper-spécialisation est de plus en plus le domaine des algorithmes et des robots électroniques. La créativité apparaît comme l’unique voie pour créer de la valeur ajoutée.

L’encouragement au développement personnel, à la transversalité et à la créativité, omniprésent dans la culture éducative anglo-saxonne, pourrait s’avérer indispensable dans nos sociétés où le système éducatif laisse moins d’autonomie.


Révéler sa multi-potentialité

Nombre d’entre nous, multi-potentiels en sommeil, sommes bridés par :

  • l’environnement familial ou social,
  • les contraintes financières,
  • la peur d’oser,
  • la crainte de sortir des rails et d’être immédiatement sanctionné ou mis à l’encan. 

Pourtant, la réalisation de soi, la quête de sens et la contribution au bien-être collectif passent par la réalisation de projets personnels originaux porteurs d’épanouissement personnel et d’innovations socio-économiques.

La société de demain sera multi-potentielle ou sclérosée et aliénée au tout numérique.

Dans une société digitale automatisant des tâches humaines de plus en plus élaborées, pour rester au centre du jeu un seul mot d’ordre : demain, tous multi-potentiels et acteurs des changements responsables du futur !

Une expression positive du génie humain, jusque là destructeur de son propre écosystème naturel, pourrait s’avérer indispensable à sa survie…

Un commentaire

  1. Qu’il est doux de ne plus avoir à affronter le monde du travail, de ne plus se soucier du regard des autres, de ne plus craindre de déplaire, d’être tout simplement soi sans cacher ses faiblesses.
    Tellement d’autres priorités dans la vie…

Laisser un commentaire