SKI en général et SKI ALPIN en particulier: quelles en sont les origines ?

ski

Apparaissant dès la préhistoire en Europe du Nord et en Asie, le ski est d’adoption relativement récente en Europe occidentale. Le ski sous sa forme alpine s’est quant à lui démocratisé à compter des années 1970 avec le développement de stations de ski et le retentissement des exploits des skieurs français. Bien que sport particulièrement exigeant à haut niveau, entré au programme des Jeux olympiques en 1936, il est devenu un des sports de loisir les plus appréciés.

Quelles sont les origines du ski  ?

La pratique du ski serait née dans les pays nordiques (Scandinavie ou régions montagneuses de l’Altaï en Asie Centrale).

L’étymologie du mot « ski » est commune à différents dialectes de peuplades d’Asie et d’Europe du Nord, la même racine linguistique désignant des skis (skidth, suski,  suksildae…).

L’origine du ski est généralement attribuée aux Finnois de Baltique et aux Toungouzes de Sibérie orientale, deux tribus vivant dans une zone comprise entre le lac Baïkal et le mont Altaï.
Dans le Grand Nord canadien, on utilisait aussi ces outils pour se déplacer, tandis que plus au nord, les Esquimaux utilisaient le traîneau pour transporter le produit de la chasse sur la glace. Les Lapons se servaient quant à eux des skis pour poursuivre les troupeaux sur les grandes étendues de neige.

L’usage des skis restera pendant plusieurs millénaires réservé à quelques rares endroits de la planète : Europe du Nord, Chine… Les premières gravures rupestres datant de 4000 ans avant J.C décrivent des hommes chaussés de longues planches (plus de 4 m) et équipés d’un grand bâton. ski

Les restes de ski datant de la même époque retrouvés dans des tourbières scandinaves sont des skis moins longs donnant à penser que les techniques pouvaient différer selon les régions.

Quels étaient ses premiers usages ?

Il s’agissait le plus souvent d’une pratique de guerre ou de chasse, permettant de gagner en vitesse sur la neige. Le ski pouvait également être pratiqué sous forme de loisir voire de façon sportive lors de compétitions, au nord-est de la Chine.

En Norvège, au milieu du Moyen-âge, on mentionne l’existence d’une course à skis, la Saga du roi Harald, qui tend à prouver l’usage très répandu de ce mode de locomotion. ski

À partir du Xe siècle, l’usage du ski semble se propager en Norvège et en Suède.
En 1552, le ski joue un rôle déterminant dans le soulèvement organisé par Gustav Vasa pour la libération de la Suède alors envahie par les Danois. Vasa ayant abandonné momentanément la lutte pour se réfugier en Norvège, pour l’engager à combattre, les habitants de la province du centre de la Suède lui dépêchèrent des émissaires qui parcoururent plus de 90 km à ski en un temps record. Le soulèvement massif des Suédois remit Vasa sur le trône royal. Cet épisode de l’histoire suédoise est célébré chaque année depuis 1922 par la plus grande course de ski de fond au monde : la « Vasalopet ».

Les premiers manuels d’apprentissage du ski et de son utilisation militaire sont rédigés en Scandinavie au cours du XVIIIe siècle.

En Europe de l’Ouest, la pratique du ski tarde à s’implanter. Il faut attendre l’exposition internationale de 1878 pour qu’elle arrive en France.

Visitant l’exposition universelle de Paris, l’alpiniste de renom Henri Duhamel y découvre de longues et étroites planchettes « d’un emploi fort recommandable pour le parcours sur la neige ». Il les achète et les essaye à Chamrousse. En 1895, il fonde à Grenoble le Ski Club des Alpes.

À la même époque en Autriche, Mathias Zdarsky adapte la méthode scandinave au ski alpin. En 1896, il met au point des skis plus courts (1m80) et fait breveter des fixations métalliques qui diminuent le flottement des attaches traditionnelles en osier.ski

A la fin du XIXe siècle, l’utilisation du ski à des fins militaires se développe en France avec la création de l’armée des Alpes chargée de surveiller les hautes vallées. L’état-major, inquiet de l’isolement des garnisons, préconise l’usage des skis.

Le ministère de la Guerre crée en 1904 une école de ski normale à Briançon qui formera jusqu’en 1914 plus de 5000 skieurs militaires contribuant à répandre la pratique du ski aux populations montagnardes, cédant gratuitement des paires de skis aux villageois des hautes vallées. Nombre de militaires se transformeront en « moniteurs » bénévoles.

En février 1907 à Montgenèvre, le Club alpin français organise le premier « concours international de ski » entre militaires français et italiens. Les Scandinaves organisent « Les Jeux Nordiques » dès 1913.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous