19/02/2019 – LA FÊTE DES LANTERNES : ses origines, ses traditions

Son déroulement

Traditionnellement, les enfants se rendaient la nuit aux temples portant des lanternes de papier et résolvant des énigmes écrites sur les lanternes s’y trouvant. Après avoir déchiffré l’énigme d’une lanterne, ils allaient trouver leur propriétaire pour obtenir une récompense. Cette activité date de la dynastie des Song (960-1279). Ce jeu intellectuel a obtenu depuis les faveurs de toutes les couches sociales.

La fête des lanternes est essentiellement nocturne même si dans la journée diverses activités artistiques ont lieu telles les danses de lions ou de dragons, la danse du bateau, la danse aux tambourins et la marche sur des échasses.

Dans les temps anciens, les lanternes étaient simples. Seuls l’empereur et les nobles en possédaient de grandes et décorées. Les lanternes traditionnelles étaient rouges pour symboliser la bonne fortune et le bonheur. Aujourd’hui, certaines symbolisent des lions, des tigres ou des héros de dessins animés.

Le soir venu, il est de tradition de manger une soupe de yuanxiao, soupe de boulettes de riz gluant farcies d’une pâte sucrée (au sésame, aux cacahuètes, aux noix, aux fleurs, à la pâte de haricot rouge, aux fruits, etc.). La forme arrondie symbolise la plénitude, la famille réunie et la satisfaction des besoins.

Lâcher des lanternes volantes en guise de prières est également une pratique adoptée de nos jours même si elle est souvent interdite.

Outre les lanternes, on admire des feux d’artifices et on photographie la première pleine lune de l’année est courant lors de cette nuit célébrant la lumière.

Certaines régions du nord de la Chine ont adopté la « marche pour soigner les maux », réalisée en groupe (la plupart du temps par des femmes) et de nuit; le but étant de traverser un maximum de ponts. Cette coutume remonterait à la dynastie Ming (1368- 1644).

Elle est une prière pour la santé à la fin de la célébration du Nouvel An chinois.

Aller plus loin :

Le festival des lanternes à Gaillac (Tarn)

Laisser un commentaire