Tout savoir … ou presque sur le MÉLANGE DES COULEURS

couleurs

Mélanger des couleurs donne des couleurs différentes selon le mode de synthèse des couleurs retenu, additif ou soustractif.

Quelles différences entre synthèse additive et soustractive ?

En synthèse additive (télévision, cinéma…), lorsqu’on éclaire une scène noire avec des spots de couleur, chaque spot  « ajoute » une couleur. Les couleurs primaires de la synthèse additive sont le rouge, le vert et le bleu. En combinant l’intensité du rouge, du vert, du bleu de 1 à 100, il est possible de synthétiser un million de couleurs différentes. Avec 100 % de rouge, de vert et de bleu, on obtient le blanc.

coleurs

La synthèse soustractive (en imprimerie ou en peinture) part d’un papier blanc. On n’éclaire plus avec des spots de couleur, mais on passe des couches de couleurs qui opacifient le fond blanc.

La couleur observée est celle du blanc moins ce que les diverses couches d’encre opacifient. Si l’on passe du jaune, du magenta et du cyan, qui sont les couleurs primaires, il ne reste plus que du noir. couleurs

Les couleurs primaires soustractives sont les opposées des couleurs primaires additives :

  • le jaune (rouge + vert) est l’opposé du bleu,
  • le magenta (rouge + bleu) est l’opposé du vert,
  • le cyan (vert + bleu) est l’opposé du rouge.

Quelles couleurs obtient-on en synthèse soustractive (peinture, imprimerie) ?

  • Une couleur primaire ou couleur élémentaire est une couleur qui ne peut être créée par le mélange d’autres couleurs. Les couleurs primaires mélangées entre elles permettent d’obtenir les autres couleurs du spectre visible.

Dans la synthèse soustractive, ces couleurs, comme vues plus haut, sont le jaune, le rouge et le bleu.

  • Lorsque l’on mélange deux couleurs primaires à parts égales, on obtient une couleur secondaire :
    • L’orange est la couleur secondaire issue du mélange des primaires jaune et rouge,
    • Le violet est la couleur secondaire issue du mélange des primaires rouge et bleu,
    • Le vert est la couleur secondaire issue du mélange des primaires bleu et jaune.
  • Une couleur tertiaire résulte du mélange à parts égales d’une couleur secondaire avec une couleur primaire autre que celles qui la composent.

Le mélange d’une couleur primaire et d’une couleur secondaire voisine permet d’obtenir 6 couleurs tertiaires :

    • jaune orangé (jaune + orange) –> ocre ou doré ou safran,
    • rouge orangé (orange + rouge) — -> vermillon ou écarlate ou capucine,
    • rouge violacé (rouge + violet) — -> pourpre,
    • bleu violacé (violet + bleu) — -> indigo ou campanule,
    • bleu vert (bleu + vert) — -> turquoise,
    • jaune-vert (vert + jaune) — -> vert chartreuse ou soufre

couleurs

Le cercle chromatique ou roue des couleurs est une représentation conventionnelle, circulaire des couleurs qui représente leur successivité en mode horaire cyclique. Dans cette vision, l’intensification de la couleur produit les teintes successives en partant du jaune, le plus proche de la lumière jusqu’au bleu, le plus proche de l’obscurité.

cercle.png

 

Les couleurs dites chaudes vont du jaune au rouge violacé sur le cercle chromatique et les couleurs froides du bleu violacé au jaune vert. couleurs

 Une couleur donnée trouve sa correspondance complémentaire avec la couleur qui lui est diamétralement opposée sur le cercle chromatique.

Exemples : le jaune avec le violet, le vert avec le rouge ou le bleu avec l’orange

couleursC’est par le mélange avec sa complémentaire que l’on pourra assombrir une couleur donnée sans la ternir. Si l’on trace une droite reliant deux opposés chromatiques tels que le rouge et le vert, cette droite passe par le noir théorique central. 

couleursEn synthèse soustractive, le mélange de deux couleurs a pour effet d’absorber une partie de leur lumière respective. Une couleur obtenue par le mélange d’autres couleurs sera toujours plus sombre que celle qui la composent.