COUVE CRESTOISE : la recette facile

La couve crestoise est un gâteau provençal  de Pâques. Gâteau en pâte sablée plutôt sec d’environ 1,5 cm d’épaisseur, il peut être parfumé au zeste d’orange, de citron, ou d’un mélange des deux. Les recettes d’origine ne comportent pas de levure mais du bicarbonate de soude.

Rond et plat avec les bords relevés, de couleur dorée, elle représente un nid de poule. Des poules et des œufs façonnés dans la même pâte ornent le dessus.

À l’origine, au début du XVIIIe siècle, la couve provençale était présente dans l’arrière-pays provençal. L’héritière du gâteau d’origine ne semble plus présente que dans la ville de Crest. Le suisse créé en 1799 pourrait être inspiré de l’ancien couve.

Elle se consomme avec du thé ou du café, et peut être accompagnée de crème anglaise, de chantilly, de salade de fruits, de compote de pommes ou de rhubarbe.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 15 min
Temps de cuisson : 25 min
Temps total : 40 min
Ingrédients : 1 Couve
200 g de farine
100 g de fleur de maïs
75 g de sucre
85 g de beurre
1 œuf
25 g d’écorces d’oranges confites
1 c. à s. d’eau de fleur d’oranger

Préparation :

  • Préchauffer le four à 210°C.
  • Hacher au couteau les écorces d’orange.
  • Mélanger le beurre et le sucre.
  • Ajouter les écorces d’orange, puis les œufs et l’eau de fleur d’oranger.
  • Terminer par la farine.
  • Partager la pâte en trois.
  • Étaler deux portions en forme de disque de 20 cm de diamètre.
  • Avec le reste de la pâte, façonner une boule à coller au centre de la couve, puis des petites boules à coller tout autour.
  • Tresser deux boudins pour décorer le tour ou le canneler au couteau.
  • Enfourner durant 25 min.
  • Laisser refroidir avant de déguster !