VILLAGES REMARQUABLES DE FRANCE : CONQUES (AVEYRON)

Conques est une commune française située dans le département de l’Aveyron (Occitanie), reconnue comme l’un des Grands Sites de Midi-Pyrénées. Importante ville sanctuaire au Moyen Age où étaient vénérées les reliques de sainte Foy, son église abbatiale à l’architecture, aux sculptures et au trésor remarquables, ainsi que le pont sur le Dourdou, ont été classés en 1998 au Patrimoine mondial de l’humanité. Conques est également une « étape majeure » sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (via Podiensis).

Sa localisation

Situé à 40 km au nord de Rodez, le village médiéval de Conques se trouve au confluent du Dourdou et de l’Ouche qui forment à cet endroit une sorte de coquille (« concha » en latin, « conca » en occitan). Autour de l’abbatiale Sainte-Foy, les maisons sont disposées en espalier, tournant leurs façades vers le midi.conques-2210399_960_720

La pierre à bâtir, le pavé des rues et les lauzes des toits sont en schiste. Les encadrements des portes et des fenêtres sont en pierre de taille au grès rose ou gris. La désagrégation lente des roches donne des teintes ocre aux nuances rosées particulièrement en harmonie avec la nature environnante.IMG_1188

Son histoire

Dès le Ve siècle, il existait à cet endroit un oratoire consacré au Saint-Sauveur . Au VIIIe siècle, un monastère bénédictin fut fondé se constituant avec le temps un important domaine foncier.

Vers 866, un moine de Conques du nom de Ariviscus ou Aronisde parvint à soustraire les reliques de sainte Foy d’une église abbatiale des environs d’Agen pour les emmener à Conques.

Née vers l’an 291, Foy, qui appartenait à une très riche famille gallo-romaine, fut exécutée en 303 pour avoir défendu jusqu’au bout sa foi chrétienne. Elle fut par la suite canonisée, sa fête étant célébrée le 6 octobre.

Manquant de reliques pour attirer les pèlerins en recherche d’actes de foi, l’abbaye de Conques connut dès lors une grande prospérité. Cette pratique de vol pieux ou de « translation furtive », très courante au Moyen Âge, aurait immédiatement déclenché des miracles.

Durant la même période, un tombeau étant attribué à l’apôtre saint Jacques, à Compostelle, le comte de Rouergue fut l’un des premiers pèlerins à se rendre en Galice pour vénérer l’apôtre. Son fils Raimond vainquit les musulmans près de Barcelone et fit cadeau à Conques d’une selle garnie de parements d’argent ciselé, avec lesquels les moines fabriquèrent une grande croix.cartedupuy

Se trouvant sur la via Podensis, une des routes des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, les « Jacquiers » s’arrêtaient prier devant la statue d’or qui contenait le crâne de la martyre.

Sa renommée s’étendra en France, en Espagne et au Portugal. Tout au long du XIe siècle, sainte Foy sera la patronne de la croisade de la Reconquista espagnole. Les conquistadores l’emmèneront aux Amériques et de nombreuses villes porteront son nom (Santa Fe). Deux moines de Conques seront évêques en Navarre et en Aragon. Le roi Pierre Ier d’Aragon fondera un monastère dédié à sainte Foy.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous