PANDO : l’arbre-forêt de 80 000 ans menacé d’extinction

Pando (ou « je m’étends » en latin) est le nom donné à l’organisme vivant le plus lourd (6000 tonnes) et le plus âgé (80 000 ans) de la planète. Il s’agit d’une immense colonie clonale de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides), située à l’ouest des États-Unis dans l’Utah.

De quoi s’agit-il ?

pand

Ressemblant à une forêt, Pando située à l’ouest des États-Unis dans l’Utah est en fait un seul arbre (un peuplier faux-tremble), aux très nombreux troncs.

Chez les plantes, les racines peuvent rester vivantes même si les parties aériennes (tiges, feuilles ou tronc) sont mortes. Les nouvelles pousses semblent être de nouveaux arbres alors qu’elle sont de nouvelles parties du même individu caché sous terre. Ce système de racines peut vivre très longtemps et s’étendre sur une très grande surface.

La multiplication végétative est ainsi un mode de reproduction qui, à partir d’un seul organisme ancestral, conduit à la formation d’une colonie de clones. Une « famille » – appelée « génet » – d’individus génétiquement identiques partagent un réseau racinaire commun.

pandoo

Pando, plante de l’espèce du peuplier faux-tremble, couvre une surface de 43 hectares et compte environ 47 000 troncs qui vivent chacun en moyenne 130 ans. Pando est issu d’une seule graine et d’une racine mère unique qui se propage en envoyant des pousses souterraines qui émergent pour devenir des arbres. Cette forêt est donc composée de milliers d’arbres clones reliés par leurs racines. Les colonies clonales de peupliers faux-trembles sont nombreuses dans cette région de l’Utah, bien que plus petites.

En mesurant son taux de croissance, et le taux de mutations de son ADN son âge a été estimé à environ 80 000 ans.

Nom  « Pando » signifie « je m’étends » en latin
Superficie 106 acres/43 ha
Poidsestimé à 13 millions de livres/5,8 millions de kg
Troncs estimées à 47 000 (avant mortalité récente)
Âge des estimations ont été faites entre des centaines et des milliers d’années. Aucune bonne méthode n’existe actuellement pour déterminer l’âge précis de Pando.
Âge des troncs vivants (ramets)déterminés par carottage des arbres, les arbres vivants les plus âgés du clone ont actuellement entre 120 et 150 ans.

Une menace forte d’extinction

Pando est en danger. En quelques décennies, par manque de protection, cette forêt exceptionnelle, pourrait disparaître.

En analysant des photographies aériennes prises durant 72 ans, entre 1939 et 2011, les scientifiques de l’université d’État de l’Utah ont constaté un déclin inquiétant de Pando dû à une surpopulation de cerfs, qui dévorent les jeunes peupliers faux-trembles avant que la forêt ait le temps de se renouveler.

L’extermination des prédateurs naturels des cerfs (les loups et les ours) et l’interdiction de la chasse aux cerfs expliqueraient cette surpopulation.

En clôturant une petite partie de Pando, moins de 10%, les arbres se sont régénérés et sont actuellement en plein essor. Il est envisagé d’agrandir cette clôture et qu’elle soit suffisamment haute pour retenir les cerfs, mais le projet est controversé parmi les éleveurs qui ont un droit de pâturage.

pana

Par ailleurs, les spécimens adultes de l’ouest du parc sont en train de mourir de sécheresse et sont grignotés par les coléoptères. Les jeunes pousses et les petits arbres ont disparu.

Au sommet des collines, 75% de la canopée de Pando souffre de maladie et est en train de mourir. Cette contamination descend progressivement dans les vallées. Selon les estimations des chercheurs, pas moins de 80% de la colonie serait en danger de disparition. La situation est similaire dans d’autres états de l’ouest américain où la population des peupliers faux-tremble régresse en raison de la sécheresse et de maladies. 

Une mobilisation locale pour sa conservation

pan

En Utah, Pando fait partie de l’héritage culturel. S’il mourait, ce serait dramatique pour  le plus ancien organisme vivant jamais étudié.
Pour éviter que Pando ne disparaisse, la Western Aspen Alliance a été fondée en 2009 dont la mission est de gérer durablement la population de peupliers faux-trembles dans tout les territoires de l’ouest des Etats-Unis, d’y maintenir la diversité tout en conciliant les intérêts sociaux et économiques.
Fin 2013, des comités de protection ainsi que des mouvements de jeunesse locaux ont demandé au gouverneur de l’Utah, de changer la législation pour que l’arbre national (l’épicéa bleu du Colorado) devienne le peuplier faux-tremble de l’Utah pour le protéger dans un cadre légal et valoriser le tourisme à travers son image emblématique

Outre sa valeur écologique, Pando, classé depuis 2006 dans les « quarante merveilles de l’Amérique », est un symbole de l’interdépendance de l’Homme et de la Nature, ainsi qu’un signe avant-coureur de plus amples disparitions d’espèces. Inverser le déclin accéléré de cet organisme emblématique apparaît dès lors comme un enjeu écologique clé.

Citation sur les arbres :

« Un arbre s’appuie sur les arbres, un homme sur les hommes. »

Proverbe serbe

Laisser un commentaire