COULEUR DE LA PEAU : latitude géographique, hérédité et bronzage

La couleur de la peau chez l’être humain ou teint ou complexion varie du marron-foncé au mat clair presque blanc. La quantité, la nature et la répartition des mélanines contenues dans la peau déterminent sa couleur. Intensité du rayonnement solaire et génétique jouent un rôle déterminant dans la pigmentation.

D’où vient la pigmentation de la peau ?

Les mélanocytes (dont le nombre moyen est identique pour tous quelle que soit sa couleur de peau) produisent des mélanosomes, sortes de granules chargés de mélanine qui sont distribuées aux cellules de la surface de l’épiderme (kératinocytes). Répartis au-dessus du noyau de ces cellules, ils limitent les risques de dommages causés au matériel génétique par les rayons ultraviolets. Plus les mélanosomes sont gros, nombreux et chargés en mélanine, plus la peau est foncée. melanine-1

Dans les peaux noires foncées d’origine africaine, les mélanosomes sont indépendants les uns des autres et leur étalement se fait de façon optimale. En revanche, dans les peaux de personnes d’origine européenne ou asiatique, les mélanosomes ne sont pas indépendants les uns des autres (car regroupés dans des sortes de petits sacs) et ne peuvent se répartir régulièrement au-dessus du noyau. De plus, la nature des pigments contenus dans les mélanosomes (eumélanine de couleur brun-noir ou phéomélanine de couleur orange-rouge) et leurs proportions respectives influent sur la couleur de la peau.

L’hérédité, déterminante dans la pigmentation

Bien que tous les gènes responsables de la pigmentation ne soient pas connus, leur mutation jouerait un rôle clé dans l’éclaircissement de la peau. Ainsi, la mutation du gène slc24a5 serait à l’origine de l’éclaircissement de la peau apparue en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient qui se serait ensuite répandue en Eurasie et se serait ensuite stabilisé. Certaines mutations génétiques peuvent influencer le teint comme l’albinisme. 

Le rôle clé de l’intensité du rayonnement solaire propre à chaque région

L’hérédité et la mutation des gènes de pigmentation seraient étroitement liées à l’insolation reçue dans une zone géographique.Solar_land_area.png
couleur (1).jpgL’indice de réflexion de la peau, moindre à l’équateur, croit en fonction de la latitude : plus l’on se rapproche des pôles, moins la peau reçoit d’UV et plus la couleur de peau des individus s’éclaircit. Inversement plus l’on se déplace vers l’équateur et les basses latitudes, plus la peau des individus est foncée. De fait, il existe une forte corrélation entre la pigmentation et la latitude.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous