PAIN PERDU DES ÉCOLIERS : la recette facile

Le pain perdu est un mets à base de pain trempé dans un mélange de lait et d’œuf , éventuellement du sucre (si l’on veut obtenir un aspect caramélisé) et cuit à la poêle.

Au Canada francophone, on l’appelle « pain doré » et il est accompagné de sirop d’érable. Ce mets est nommé « dorée » ou « dodines » dans le Périgord ou  « pain crotté » ou « pain ferré » dans le nord. En néerlandais, il a le nom de gewonnen brood ( « pain gagné ») et en anglais de poor knights of Windsor. En Suisse, on l’appelle « croûte dorée ». En Allemagne, on parle de « armer Ritter ». Au Portugal, le pain perdu est un plat traditionnel de Noël qui s’appelle les « rabanadas ».

L’Anjou dispose d’une variante, le pain perdu au triple sec. En Basse-Bretagne, il existe du boued laezh (« nourriture de lait ») ou lait chauffé avec du pain. En Charente, il est parfois appelé « soupe-rousse ».En Normandie, le pain perdu à la normande est un pain perdu flambé avec du pommeau de Normandie et servi avec de la confiture de pommes.

A l’origine, le pain perdu permettait d’utiliser du pain rassis, soit par nécessité de ne pas perdre de nourriture, soit parce que jeter du pain, avec ses connotations religieuses, était socialement inacceptable.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 10 mn
Temps de cuisson : 10 min
Temps de repos :-
Temps total : 20 min
Ingrédients :  4 personnes
300 ml de lait
tranches de pain rassis
2 œufs
2 c. à s. de sucre
1/2 sachet de sucre vanillé

Préparation :

  • Battre les œufs avec le sucre.
  • Ajouter le lait.
    Coupez des tranches de pain d’environ 1,5 cm d’épaisseur.
  • Tremper  des deux côtés dans le mélange préparé précédemment.
  • Faire fondre une noix de beurre dans une poêle et cuire les tranches de pain pendant environ 5 min.
  • Retourner les tranches et poursuivre la cuisson durant 3 min.
    Poser sur du papier absorbant.
  • Saupoudrer de sucre glace.
  • Déguster avec une crème glace à la vanille par exemple.