MADELEINES AUX ÉPICES DE NOËL : la recette facile

27-11-2019

Les madeleines aux épices de Noël sont de petits gâteaux traditionnels, à la forme allongée ou ronde de coquillage, à base de farine, beurre, sucre, œufs, levure, vanille; aromatisé aux épices de Noël.

Quatre Madeleines se disputent la maternité de ces gâteaux.

  • Tout d’abord, le nom proviendrait d’une certaine Madeleine, personnage célèbre du Palais-Royal sous le Consulat, qui vendait ses gâteaux dans les jardins en psalmodiant « C’est la belle Madeleine, qui vend des gâteaux tout chauds ! ».
  • Selon d’autres sources, au Moyen Age, une jeune fille prénommée Madeleine offrait aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle un gâteau aux œufs moulé dans une coquille Saint-Jacques, emblème du pèlerinage. On retrouve d’ailleurs la madeleine en Espagne où elle est très prisée.
  • Alexandre Dumas affirme que c’est Madeleine Paumier, cuisinière de la famille Perrotin, qui lui donna son prénom.
  • Une autre tradition lorraine mène à la pâtissière du roi polonais en exil en Lorraine, Stanilas Leczinski. Originaire de Commercy, une certaine Madeleine aurait mis au point cette recette pour être à la hauteur de son roi, inventeur du baba au rhum. Des cuisines ducales, la madeleine serait passée dans les salons de Versailles. Fille de Stanislas, la reine de France, Marie Leszczynska la faisait servir à ses hôtes. Après la mort de Stanislas en 1766, un de ses pâtissiers (Pantaléon Colombé) se serait installé à son compte à Commercy avec les secrets de la madeleine, les transmettant à sa descendance.

Divulgué vers 1817, le nombre de madeleiniers s’accrut alors fortement ainsi que sa notoriété et sa diffusion notamment grâce à la mise en route de la ligne de chemin de fer Paris-Strasbourg et l’autorisation préfectorale de 1873 de vendre les madeleines sur les quais de la gare. Jusqu’en 1939, la madeleine resta un produit artisanal, six fabricants travaillant alors à sa fabrication.

Deux entreprises perpétuent aujourd’hui la tradition de la fabrication de la madeleine de Commercy :

Article suivant