KAGAMI MOCHI, GÂTEAU MIROIR JAPONAIS DU NOUVEL AN : la recette facile

Le kagami mochi littéralement « gâteau miroir » est un mochi traditionnel du Nouvel An japonais. Il est fabriqué à partir de deux mochis, le plus petit étant placé au-dessus du plus grand et d’un daidai (une orange amère japonaise), une feuille étant attachée sur le dessus.

Apparu durant la période Muromachi (1336-1573), le nom kagami (« miroir ») viendrait du fait que la composition ressemble à une ancienne forme de miroir rond japonais doté d’une signification religieuse. Les mochi sont un plat des beaux jours, l’esprit du riz résidant dans le mochi et le mochi étant un plat attribuant de la force. Les deux mochi sont parfois interprétés comme l’année en cours et l’année suivante, le cœur humain, le yin et le yang, ou encore le soleil et la lune. Le daidai, dont le nom signifie « générations » est supposé symboliser la pérennité de la famille de génération en génération.

Traditionnellement, le kagami mochi était placé dans un autel shintoïste appelé kamidana ou dans le tokonoma, une petite alcôve décorée dans la pièce principale de la maison. Il est traditionnellement cassé et mangé lors du rituel appelé kagami biraki (ouverture du miroir), le premier samedi ou dimanche de janvier ou le 11 janvier (synonyme de santé pour toute la famille durant la nouvelle année). Les petits morceaux servent à préparer l’oshiruko (gâteau de riz servi avec une soupe aux haricots azuki sucrés) et l’agemochi (gâteau de riz croquant frit). 

La recette qui suit permet la préparation de deux mochis sucrés simples de taille différente pour composer le kagami mochi.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 10 min
Temps de repos :
Temps de cuisson : 35 min
Temps total : 45 min
Ingrédients : 2 mochis
160 g de Mochiko (farine de riz sucré ou farine de Mochi)
180 ml d’eau
400 g de sucre
amidon de maïs
en option pour utiliser le surplus : pâte de haricots rouges sucrés (anko) ou glace au thé matcha

Préparation :

  • Mélanger la farine de Mochi et l’eau dans un bol résistant à la chaleur. Bien mélanger.
  • Ajouter un peu d’eau si le mélange est trop sec, 1 c. à s. à la fois.
  • Cuire à la vapeur la pâte Mochiko (en laissant la pâte dans le bol) dans un cuiseur vapeur durant 20 min.
  • Transférer le Mochi cuit à la vapeur dans une casserole et faire cuire à feu moyen à moyen doux avec 1/3 du sucre.
  • Lorsque le sucre est complètement dissous, ajouter encore 1/3 du sucre et bien mélanger.
  • Ajouter la dernière partie du sucre et cuire encore jusqu’à ce que le sucre soit entièrement dissous sans le brûler.
  • Déposer la pâte à Mochi chaud sur une plaque à pâtisserie généreusement saupoudrée d’amidon de maïs.
  • Former les deux mochis de taille différente en effectuant des mouvements de repli de la pâte des bords vers le centre.
  • Avec le surplus, faire un ou plusieurs petits mochis garnis au centre de anko ou de glace au thé vert matcha .
  • Laisser refroidir.
  • Superposer les deux mochis et ajouter au dessus un orange amère.
  • Casser et déguster le jour du kagami biraki !