FAINÉANT, FAIGNANT OU FEIGNANT ?

20-07-2021

Si ces trois mots, adjectifs ou substantifs, ont le même sens aujourd’hui, ils présentent quelques nuances.

Origine et signification :

  • fainéant : Qui évite l’effort ou le travail, par paresse/ Qui ne fait rien ou ne veut rien faire.

Ce mot signifiant « ne rien faire » résulterait de l’association des mots « fait » et « néant », ce dernier étant issu de faignant, feignant, participe présent de feindre, au sens ancien de « se dérober (à la tâche), rester inactif » (XIVè siècle).

L’appellation de « rois fainéants » (littéralement « ayant fait néant ») a été attribuée, a posteriori, aux rois francs mérovingiens car ils avaient abandonné l’exercice du pouvoir et leurs charges aux « maires du palais ».

  • feignant : qui fait semblant de mettre du coeur à l’ouvrage, qui ne va pas de tout cœur au travail, qui n’osant pas avouer sa paresse accepte le travail sans le rechercher / qui feint une action ou un état /qui ne fait rien ou ne veut rien faire

Participe présent du verbe « feindre », la proximité phonétique et sémantique a fait de feignant un synonyme populaire de fainéant, ce dernier étant lui-même issu en partie du mot faignant

  • Quant au mot « faignant« , il ‘agit d’une variante orthographique ancienne de feignant à l’emploi plus rare.

Citation sur la langue française :

“Ma patrie, c’est la langue française.”

Albert Camus
Article suivant