ZIDANE : un coach de grand(s) talent(s)

Zinedine ZIDANE

Après une carrière exceptionnelle de joueur (un des 5 meilleurs de tous les temps), Zidane a connu en un temps record (moins de deux ans et demi) une reconversion éblouissante en tant qu’entraineur du Real de Madrid (premier entraineur trois fois vainqueur consécutivement de la Ligue des Champions).

Zidane ayant annoncé la fin de sa collaboration avec le Real de Madrid le 31 mai 2018, comment expliquer cette réussite exceptionnelle?

Tout d’abord, rappelons certaines des qualités qui en ont fait un joueur unique qui se sont avérées très précieuses dans son rôle d’entraineur.

Zidane disposait d’une technique hors pair (toucher de balle, créativité), d’une excellente vision du jeu et d’une capacité en tant que meneur à créer du jeu et rendre ses coéquipiers meilleurs. Grand travailleur perfectionniste, il était d’une redoutable efficacité dans les grandes occasions. Peu communicatif vis-à-vis de l’extérieur, il était néanmoins très écouté du vestiaire, pesant ses mots et délivrant des messages forts aux moments clés.

zizou.jpgAvant d’être nommé en janvier 2016 entraineur du Real, il a très humblement et consciencieusement passé son brevet d’État d’éducateur sportif puis un diplôme d’entraîneur de football et un diplôme de manager général de club sportif professionnel ! Il s’est formé avec application et passion auprès des plus grands entraineurs (José Mourinho, Marcelo Lippi, Carlo Ancelotti) et a entrainé l’équipe réserve du Real.

Grand travailleur et perfectionniste, après avoir digéré connaissances et expériences tel une éponge, il a su s’entourer d’un staff de confiance auquel il a délégué certains aspects de la gestion sportive tout en gardant le contrôle global.

L’entraîneur, à l’image du joueur passé, est animé d’une forte culture de la gagne : « performer, être meilleur qu’hier, progresser, grandir » sont ses maîtres mots.

Par nature, il a un goût appuyé pour le jeu : « aller de l’avant, être offensif, créer du jeu et mettre ses coéquipiers dans la meilleure position pour qu’ils puissent s’exprimer au mieux » sont des formules qui reviennent souvent dans sa bouche.

Il est persuadé que seul l’acharnement au travail, la passion de l’entrainement (test et apprentissage de nouveaux systèmes de jeu, création d’automatismes et formation de l’esprit collectif), permet aux talents de s’exprimer et d’être efficaces.

De son passage en Italie, il a réalisé l’importance d’une préparation physique poussée et dosée des joueurs (rotation régulière durant l’année) avec pour objectif d’atteindre un pic de forme pour les phases finales du mois de mai.

Disposant d’une autorité naturelle due à son passé glorieux de grand joueur, renforcée par une grande humanité, humilité, abnégation, don de soi et simplicité qui forcent le respect et l’admiration, il pratique un management hors pair des talents.

entraineur.jpg

Sa finesse psychologique alliée à une connaissance, une écoute, une attention de tous les instants et une confiance portée à chacun de ses joueurs, en font un véritable guide, un leader incontesté du vestiaire. Mettant chacun de ses joueurs dans les meilleures conditions psychologiques et physiques, il sait les utiliser au mieux tout en les gardant dans le rythme et sous pression tout le long de la saison. Il valorise et récompense leurs réalisations. Il sait donner du temps au temps, être patient pour obtenir le meilleur de chacun de ses joueurs.

Peu adepte des systèmes de jeu préconçus, il conçoit sa tactique de jeu en fonction de l’adversaire et de l’effectif à sa disposition, qu’il n’hésite pas à modifier en cours de jeu après chaque coaching.

Zidane n’est pas un révolutionnaire, mais un pragmatique, un gestionnaire de talents, cherchant l’organisation la plus adaptée à l’expression et à l’efficacité de tous.

Maîtrisant tous les aspects de la gestion sportive, il a énormément progressé sur le plan de la gestion des émotions (inspirant à ses joueurs beaucoup de sérénité, de confiance et de tranquillité) et de la communication qui est parfaitement maitrisée (étant souriant, clair et franc en conférence de presse) malgré la pression considérable qui s’exerce au sein du plus grand club du monde.

Il s’avère d’ailleurs en parfaite osmose avec les valeurs de la « Maison Blanche », le Real : respect, élégance et excellence.

Dans l’histoire du football, ils sont peu nombreux à avoir connu des résultats aussi exceptionnels en tant que joueur et entraîneur, faisant d’ores et déjà de Zidane une légende vivante de son sport.

Certains pensent que la reconnaissance définitive de son génie passe par des succès aussi marquants dans un club moins emblématique que le Real. 

Le 31 mai 2018, Zidane a annoncé la fin de sa collaboration avec le Real de Madrid invoquant une lassitude générale, estimant avoir terminé un cycle de management et de réussite avec ce club et un groupe de joueurs qu’il a su valoriser et mener vers les sommets de la Champion’s League.

Pour « continuer à gagner », Zidane se projette à présent dans de nouveaux challenges.

 

Publicités