PARENTS PERMISSIFS : de l’enfant-roi à l’enfant-tyran !

enfant roi

Comment se traduit cette éducation très permissive ?

  • l’enfant dicte sa loi à la maison, que ce soit pour ses activités ou celles de la famille ;
  • l’enfant manipule son entourage, alternant manœuvres et menaces ;
  • l’enfant culpabilise ses parents.

enfant roiCet enfant gâté à la liberté illimitée est un enfant-roi qui soumet ses parents à ses multiples volontés.

  • les parents passent sous l’emprise de l’enfant, devenant des collaborateurs ou des copains ;
  • acceptant tous ses caprices, ils abandonnent toute punition pour éviter les conflits ;
  • l’enfant suscite souvent l’admiration de ses parents fiers d’autant de caractère et de désobéissance.

Quelles sont les conséquences sur l’enfant de cette absence d’éducation ?

Cette forme de « non-éducation », véritable culte de l’enfant-roi, s’apparente à un amour inconditionnel. Elle se traduit par une absence d’autolimitation de l’enfant, intolérant à la moindre frustration, insatisfait permanent.

Il est incapable de résoudre les problèmes par lui-même. Il n’accepte plus aucune règle ou hiérarchie. Il souffre de troubles du sommeil, de l’alimentation ou de l’hygiène. Il éprouve des difficultés à interagir avec d’autres personnes, à travailler en groupe, à se lier d’amitiés ou à éprouver de l’empathie.

L’enfant-roi, narcisse juvénile, idolâtré, est incapable de supporter le réel, de dire sa souffrance et son insatisfaction permanente. Il peut se transformer en enfant-tyran passant à l’acte violemment (refus d’obéissance, colères, menaces, intimidations, dégâts, agressions, violences l’école, vols…).

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous