ALLERS-RETOURS : MOTS FRANÇAIS D’ORIGINE ANGLAISE ISSUS DE L’ANCIEN FRANÇAIS

Une grande partie du vocabulaire français est issu du latin (80 % des mots), du francique, du grec (mots savants) et du gaulois. Les emprunts de mots anglais ont démarré au début du XVIIIè siècle et se sont accélérés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Académie française les estimant à 5 % du total. Un grand nombre de ces mots sont des « allers-retours », empruntés initialement au français (ancien français ou français moyen).

ace :
aller-retour, de l’ancien français « as » ( face un d’un dé)
bacon :
aller-retour, de l’ancien français « bacon » (« lard salé »)
bar :
aller-retour, de l’ancien français « bare » (« barrière », « barre de tonneau »)
budget :
aller-retour, de l’ancien français « bougette » (petite bourse portée à la ceinture) ou du normand « bouquette »
bus :
aller-retour, de l’ancien français « bus, buse » (« tuyau », « conduit »)
caddie :
aller-retour, de l’ancien français « cadet » (chariot à bras utilisé pour transporter de menus objets)
car :
aller-retour, du normand « car » (« char »)
cash :
aller-retour, du moyen français « caisse »
challenge :
aller-retour, de l’ancien français « chalenge ou chalonge » (contestation en justice ou par les armes, dispute)
charter :
aller-retour, de l’ancien français « chartre » (« endroit enfermé »)
coach :
aller-retour, du moyen français « coche »
corner :
aller-retour, de l’ancien français « cornier » (corne, puis coin, angle)
denim :
aller-retour, formé à partir de « de Nîmes » (toile de coton de Nîmes)
express :
aller-retour, de l’ancien français « exprès » (« clair », « précis »)
flirt :
aller-retour, du français (compter) « fleurette »
flirter :
aller-retour, du français « fleureter » (métaphore du papillon qui fait sa cour aux fleurs, ou qui va de fleur en fleur)
foxtrot :
de l’ancien français « troter » (aller rapidement, sautiller)
fuel :
aller-retour, de l’ancien français « foail » (« bois de chauffage »)
gentleman :
aller-retour, partiellement de l’ancien français « gentil » (homme d’ascendance noble)
hall :
aller-retour, de l’ancien français « hale », du francique « halla » (« foule », « assemblée », « lieu d’assemblée »)
hobby :
aller-retour, déformation de « hobyn », issu de l’ancien français « hobin » (petit cheval pour dames, qui allait l’amble)
hockey :
de l’ancien français « oscher » (faire une entaille, une brèche)
humour :
aller-retour, de l’ancien français « humeur » (« substance aqueuse ; le « flegme » était l’une des quatre humeurs »)
interview :
aller-retour, du français « entrevue »
jean :
aller-retour, à l’origine toile de coton de Gênes
magazine :
aller-retour, du français « magasin », mot emprunté à l’italien (« dépôt de marchandises »)
marketing :
aller-retour, de l’ancien français « marchié, marchiet » (« accord », « marché », « lieu de marché »)
mess :
aller-retour, de l’ancien français « mes » (plat, mets)
paletot :
aller-retour, francisation de « paltok », lui-même dérivé de l’ancien français « paletoc »
panel :
ancien français « panel » (« morceau d’étoffe »)
pannequet :
ancien français, francisation phonétique de « pancake » au XVe siècle, aujourd’hui « crêpe », mais toujours utilisé pour désigner une recette de crêpe fourrée et roulée ou pliée
passing-shot :
aller-retour, de l’ancien français « passer » (« traverser de part en part »)
pattern :
aller-retour, du français « patron » (« modèle »)
pedigree :
aller-retour, de l’ancien français « pie de grue » ou « pied de grue »
penalty :
aller-retour, de l’anglo-normand « penalte » ou directement du français « pénalité »
performance :
aller-retour, de l’ancien français « parformer » (« exécuter », « parfaire »)
piercing :
aller-retour, de l’ancien français « percier » (« percer »)
poney :
aller-retour, de l’ancien français « poulenet » (« cheval de petite taille »), diminutif probable de « poulain »
porridge :
aller-retour, altération du terme « pottage »
rail :
aller-retour, ancien français « raille ou reille » (« poutrelle »)
rallye automobile :
de l’ancien français « rallier » (« rassembler »)
record :
aller-retour, de l’ancien français « record » (« souvenir »)
rifle :
aller-retour, de l’ancien français « rifle » (« éraflure », « rayure »)
shop :
aller-retour, de l’ancien français « eschoppe »
socquette :
aller-retour,  de l’ancien français « sochet, soket » (« petit soc de charrue »)
spleen :
aller-retour, de l’ancien français « esplen » (« rate »)
sport :
aller-retour, de l’ancien français « desport, deport » (« jeu », « divertissement »)
standard :
aller-retour, de l’ancien français « estendard » (« point de ralliement »)
stress :
aller-retour, de l’ancien français « estrece, estresse » (« étroitesse », « resserrement », « rigueur », « gêne », « misère »)
supporter (n) :
de l’ancien français « support »
suspense :
aller-retour, de l’ancien français « suspense » (« incertitude », « perplexité »)
tennis :
du moyen français « tenez ! » (impératif de tenir), expression utilisée avant de lancer la balle au jeu de paume)
test :
aller-retour, de l’ancien français « test » (autre forme têt), « pot de terre » (en forme de tête) qui servait en alchimie à tester l’or
thriller :
aller-retour, de l’ancien français « friçon » (« frisson »)
ticket :
aller-retour, du français « étiquette »
toast :
aller-retour, de l’ancien français « toster » (griller)
tunnel :
aller-retour, du français « tonnelle »

Citation sur la langue française :

“L’image la plus exacte de l’esprit français est la langue française elle-même.”

Désiré Nisard

Laisser un commentaire