PENTECÔTE : ses origines, sa signification

Son histoire

À partir de la fin du IIe siècle, une période festive de cinquante jours est attestée dans certaines communautés chrétiennes. A compter du IVe siècle, la fête de la Pentecôte est instituée le dernier jour de cette période.

Sous Charlemagne, la Pentecôte devient une fête d’obligation (concile régional de Mayence), l’Église catholique romaine s’adressant aux nouveaux baptisés et confirmés.

Au début du XXe siècle apparaît le mouvement de Pentecôte ou pentecôtisme, mouvance protestante évangélique accordant une importance spéciale aux dons du Saint-Esprit, tels ceux manifestés par les apôtres et autres fidèles rassemblés le jour de la Pentecôte.

Le mouvement charismatique ou renouveau charismatique (réveil spirituel ou « néo-pentecôtisme ») est un courant spirituel apparu en 1960 au sein des églises traditionnelles (Église épiscopale, Église réformée, Églises luthériennes). Certaines églises évangéliques indépendantes ont également vu le jour. L’Église catholique a été concernée vers 1967, ainsi que les Églises orthodoxes en 1971. Ce mouvement, qualifié de « deuxième vague », après le premier réveil pentecôtiste de 1900, entend redonner vigueur aux « dons du Saint-Esprit » ou charismes, suivant l’épisode de la Pentecôte rapporté par le Nouveau Testament. Toutefois, le parler en langues (glossolalie) n’est plus l’unique preuve du baptême du Saint-Esprit, annoncé par Jésus. Les autres dons spirituels (guérison, prophétie, etc.) sont encouragés et sont également des manifestations de cette expérience.

Le concile Vatican II a remis à l’honneur le culte rendu à l’Esprit saint, mais le lundi de Pentecôte n’est plus solennisé hormis dans les branches traditionalistes de l’Église.

Sa signification et sa célébration

Dans les traditions chrétiennes, la fête de la Pentecôte est une occasion particulière de célébrer le Saint-Esprit, troisième personne de la trinité chrétienne. Les prières chrétiennes invoquent Dieu pour que l’Esprit-Saint leur soit accordé. La Pentecôte commémore également la fondation de l’Église.

Dans la tradition catholique romaine, la messe chantée lors de la fête de la Pentecôte comporte la séquence grégorienne Veni Sancte Spiritus. Dans quelque églises catholiques d’Europe occidentale, des pétales de roses sont lancés sur les fidèles lors du chant de cette séquence.

La fixation de la date

Troisième des cinq fêtes cardinales de l’année liturgique catholique, elle est célébrée le septième dimanche ou quarante-neuf jours après le dimanche de Pâques, sa date variant entre le 10 mai et le 13 juin. La fête de la Pentecôte a lieu un dimanche, jour férié dans les pays de culture chrétienne.

  • 2019 : dimanche 9 juin 2019,
  • 2020 : dimanche 31 mai 2020.

Dans certains pays, le lendemain est également férié : Allemagne, Autriche, Belgique, France, Hongrie, Islande, Liechtenstein, en principauté de Monaco, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège,Danemark, Ukraine, Roumanie, Chypre, Grèce Madagascar, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire et Sénégal.

Il ne l’est pas dans certains pays de tradition catholique (Italie, Brésil, Irlande, Espagne, Canada, Portugal, Pologne, Cameroun, Russie.

En France, le lundi de Pentecôte a été jour férié du concordat de 1801 jusqu’en 2004. Entre 2004 et 2007, devenu une journée de solidarité envers les personnes âgées, il devient non chômé pour beaucoup d’entreprises, les salariés devant travailler à titre gratuit. Les règles seront assouplies dès 2008, les salariés n’étant plus tenus de travailler ce jour-là.

Dans la tradition chrétienne, 50 jours après Pâques, l’Esprit saint agit ainsi sur les apôtres avec une grande force leur donnant le courage de transmettre le message de Jésus Christ et d’annoncer comment il faut s’aimer.