FÊTE DES PÈRES : son origine et sa signification

La fête des Pères est une fête annuelle en l’honneur des pères qui a généralement lieu au mois de juin. Elle est célébrée par les enfants qui offrent des cadeaux, des gâteaux, des fleurs ou des objets réalisés à l’école ou à la maison ainsi que par les adultes de tous âges pour honorer leur père.

Son histoire

Le culte du père adoptif de Jésus se serait développé au Ve siècle dans certains monastères égyptiens où fut rédigé le récit apocryphe l’ Histoire de Joseph le charpentier; sa fête étant fixée le 20 juillet (date toujours présente dans le calendrier copte).800px-Albrecht_Dürer_029.jpg

Il s’est répandu autour du culte de la « maison de Joseph » dès le VIIè siècle. L’église de la Nutrition (sur l’emplacement de laquelle fut construite l’actuelle église Saint-Joseph de Nazareth) aurait été édifiée à l’emplacement de l’atelier de charpentier de Joseph, attenant à sa maison où, selon une tradition basée sur aucun récit biblique, aurait été nourri (d’où le nom d’église de la Nutrition) et élevé Jésus.

Au Moyen Âge, la fête des pères de famille est fixée au 19 mars à la saint Joseph, père putatif de Jésus. Le choix de cette date, six jours avant la fête de l’Annonciation, serait dû à une confusion avec le nom d’un martyr d’Antioche prénommé Joseph fêté le 19 mars. Connu comme l’époux de Marie, Joseph est aussi le père nourricier, le « Nutritor Domini » (« Nourricier du Seigneur »). Son culte se développe au XIVe et XVe siècles sous l’influence des Franciscains devenus les gardiens de la « maison de Joseph » et dont le chapitre général d’Assise adopte en 1399 sa fête du 19 mars.

Peinant à s’imposer, Joseph étant « le grand silencieux de l’Évangile, le pape Sixte IV introduit la fête du 19 mars au Bréviaire romain en 1479. Sa commémoration restera exceptionnelle jusqu’au décret de 1621 du pape Grégoire XV qui en fera une fête de précepte chômée pour l’Église universelle.

La tradition de la fête des pères se développe au XIXe siècle avec la « recharge sacrale » (projet des autorités religieuses catholiques de reconstituer la puissance sacrale des pratiques religieuses, des objets et lieux saints, à la suite de la désacralisation radicale et destructrice opérée par la Révolution française) et la dévotion à saint Joseph. 27_mars_mois_de_st_joseph.jpg

Le pape Pie IX fixe au troisième dimanche après Pâques la fête du patronage de saint Joseph et le déclare patron de l’Église universelle tandis que le pape Pie X transfère cette fête au mercredi précédent sous le titre de solennité de saint Joseph en 1914. Il est alors  fréquent chez les catholiques d’honorer leur « père spirituel », le prêtre de leur paroisse, à la Fête des pères.

Cette date du 19 mars fut conservée dans différents pays de tradition catholique, notamment le Portugal, l’Espagne, l’Italie et les pays d’Amérique latine sous l’influence hispanique.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous