FÊTE DE LA MUSIQUE : son origine et son impact culturel et musical

La Fête de la musique est célébrée dans une centaine de pays au solstice d’été, le 21 juin le soir et la nuit jusqu’au lendemain matin. Elle est connue sous le nom de Journée mondiale de la Musique, World Music Day, Make Music! (« Faites de la musique ! »), Fiesta de la música (espagnol) ou Festa della Musica (italien) avec des logos proches de ceux utilisés en France pour les fêtes affiliées au programme français.

Son histoire

En 1976, le musicien américain Joel Cohen proposa à la chaine de radio Radio France des « Saturnales de la Musique » le 21 juin et le 21 décembre, jours des deux solstices. Les premiers groupes de musiques jouèrent le 21 juin 1976 au soir dans l’Ouest parisien et à Toulouse.

En 1982, Jack Lang, ministre de la culture, et Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse du ministère donnèrent l’impulsion décisive à l’événement en lançant la première fête nationale de la musique.

En trente ans, cette fête a été reprise dans 120 pays sur les cinq continents (340 villes participantes).

La date du 21 juin coïncide avec le solstice d’été, jour où se tenaient depuis l’Antiquité des fêtes païennes dédiées à la nature ou aux moissons (fêtes de la Saint Jean qui ont lieu le 24 juin). Des fêtes existaient également dans les pays nordiques à cette période de l’année où le soleil ne se couche pas (nuits blanches à Saint-Pétersbourg).

Le concept

La Fête de la Musique permet aux musiciens amateurs de se produire, à titre bénévole, dans les rues et les espaces publics improvisés et prévus à cet effet, ainsi qu’à un large public d’accéder librement et gratuitement à des musiques variées.

Une Charte Internationale des villes organisatrices défend la gratuité et le libre accès aux évènements organisés sous son label et la valorisation de l’expression musicale des amateurs.

A cette occasion, certains établissements sont autorisés à rester ouverts plus longtemps pour accueillir le public, des rues sont fermées à la circulation pour permettre l’installation de scènes et la déambulation du public.

Depuis son lancement, la fête de la musique rencontre un succès important : 18 000 concerts sont organisés en France par 5 millions de musiciens ou chanteurs amateurs, rassemblant près de 10 millions de spectateurs.
La Fête de la Musique est connue par 97 % des Français et 1 sur 10 y a contribué en tant que musicien ou chanteur, et 79 % en tant que spectateur au moins une fois depuis plus de 25 ans.

La fête permet d’attirer un large public autant rural que citadin grâce à la gratuité et l’ouverture à tous les styles musicaux. Elle assure aussi la promotion de genres musicaux émergents ou traditionnels régionaux et a entrainé le renouveau de très nombreux festivals de musique en France durant la période estivale. Elle constitue parfois dans de petites localités le seul évènement culturel de l »année.

En dépits de quelques débordements qui ont nécessité de réglementer certains aspects de cette fête ouverte, le succès public et culturel est au rendez-vous, année après année.

Une fête internationale

À l’international, la Fête de la Musique est promue par les autorités culturelles françaises.; cet évènement culturel mondial, participant au rayonnement de la France et de la Francophonie dans le monde. 

En Allemagne, Berlin fut la première ville allemande à organiser des concerts sur le modèle de cette fête. Elles sont une cinquantaine à présent à la célébrer.

La ville de Québec a adopté en 2008 la Fête de la musique sous l’égide de « Art dans la ville » sur la même formule que la fête française.

À Pékin,  la fête a lieu le 21 juin soutenue par l’ambassade de France. À New York, la première Fête de la Musique (Make Music New York) a été organisée en 2006. L’édition 2019 propose des centaines de groupes qui se produisent dans différents quartiers de New York.

Le succès de la fête de la musique a permis incontestablement la dynamisation des festivals d’été et la création de différentes autres fêtes thématiques suivies par un large public en France et dans le monde :  fête du cinéma, nuit blanche

Citation sur la musique :

On ne vend pas la musique. On la partage.

Léonard Bernstein

Un commentaire

Laisser un commentaire