FÊTE DE L’ASSOMPTION (15 août) : son histoire et sa signification

Née dans la nuit des temps en Orient, l’Assomption, croyance religieuse puis fête célébrée le 15 août et dogme religieux, célèbre la montée au ciel de Marie, mère de Jésus, après la fin de sa vie terrestre. Dans le sillage de l’Ascension, l’Assomption inaugure le destin ouvert aux hommes et aux femmes, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ. 

Qu’est-ce que l’Assomption ?

L’Assomption de Marie, appelée Dormition dans la tradition orientale, est la croyance religieuse orthodoxe et catholique selon laquelle la Vierge Marie, mère de Jésus, n’est pas morte comme tout un chacun, mais est entrée directement dans la gloire de Dieu.

Dans les textes apocryphes, l’Assomption est relatée de la façon suivante : « un ange annonce à Marie sa mort prochaine, paisible et sereine, tel un endormissement (« Dormition »). Les apôtres, en mission d’évangélisation dans le monde, sont amenés miraculeusement par des anges pour y assister. Au moment de son endormissement, son âme quitte son corps, prise dans ses bras par le Christ qui l’amène dans le Royaume de Dieu. Les apôtres célèbrent les obsèques de Marie. Les anges emmènent ensuite le corps de Marie au Paradis qui retrouve son âme« .

Si on associe souvent l’Assomption de Marie à l’Ascension du Christ, car elles marquent chacune une montée mystérieuse au ciel dans la gloire de Dieu ; si les mots se ressemblent, leur étymologie et leur signification est différente. 

«Assomption » vient du verbe latin « assumere » qui signifie assumer, enlever; «Ascension » du verbe latin « ascendere » qui signifie monter, s’élever.

L’étymologie souligne ainsi l’initiative divine: Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’« assumer », corps et âme, en la réunissant à son Fils sans attendre la résurrection finale, tant elle a su s’unir, corps et âme, à Lui dès sa vie terrestre.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous