LES GÉNÉRATIONS SOCIALES

generations

SOMMAIRE

 

Les principales générations du XXe et du XXIe siècle

la génération PERDUE ou génération de 1914 (1883-1900)
la génération INTERBELLUM (1901-1910)
la génération GRANDIOSE (1911-1924)
les BABY-BOOMERS (1946-1964)
la GÉNÉRATION X (1965-1979)
la génération Y ou les MILLENIALS (1980-1994)
la génération Z ou les CENTENNIALS (1995-2011)
la génération ALPHA (2012-    )

Les phénomènes transgénérationnels

la génération BÉBÉ BIO
la génération HYPERPARENTS
la génération TANGUY
la génération BOOMERANG

Les générations et l’âge

Les plus jeunes (se) vieillissent et les plus anciens (se) rajeunissent :

PRE-ADOLESCENCE : une période délicate de plus en plus précoce
ADOLESCENTS, la prise de pouvoir ?
QUINQUADOS : adolescents à 50 ans ?
JEUNIORS (60-75 ANS) : le temps de l’épanouissement
CENTENAIRES : les leçons de vie

Des générations sans âge apparaissent telle :

les PERENNIALS ou « plantes vivaces »

 


SYNTHÈSE

Les bouleversements économiques, sociaux ou découlant de conflits, de crises et d’innovations majeures influencent directement les pratiques et les mentalités de la génération qui les éprouvent, la rendant unique.

Différentes générations aux caractéristiques singulières se sont ainsi succédées depuis plusieurs siècles.

L’accélération récente des vagues de changements technologiques (tous les trois ou quatre ans) conduit à l’apparition de micro-générations.

Qu’est-ce qu’une génération ?

Une génération sociale est un concept sociologique caractérisant une sous-population ayant vécu un contexte social et historique identique, partageant les mêmes pratiques, goûts et représentations et disposant d’une mentalité, d’une façon de sentir et de penser communes.

Chaque génération se distingue des autres par les influences qu’elle a reçues et le contexte dans lequel elle a été façonnée, créant un « style et un mode de fonctionnement propre».

La durée d’une génération sociale est de l’ordre de 15 à 25 ans , proche de celle d’une génération humaine. Ce qui correspond au cycle de renouvellement d’une population adulte apte à se reproduire.

Les caractéristiques principales des générations sont elles cycliques  ?

Il existe des similitudes frappantes entre des générations ayant évolué à des époques éloignées. Par exemple, la génération grandiose et celle des Millennials (ou nouvelle génération grandiose) ou la génération silencieuse et celle des Centennials (ou nouvelle génération silencieuse) présentent des caractéristiques et des valeurs communes.

Selon la théorie des générations de Strauss et Howe (« Generations: The History of America’s Future, 1584 to 2069 »), depuis la création des États-Unis, des évènements identiques se répèteraient tous les quatre-vingt ans.

Ils ont ainsi identifié quatre cycles de vingt ans qui se succèdent. Le monde passerait par des cycles d’éveil spirituel et des crises séculaires, chaque génération présentant les mêmes profils types :

  • Les artistes (ex. génération Z) : indécis et émotionnels, ils grandissent en période de crise et sont surprotégés par leurs parents ;
  • Les prophètes (ex. Baby-boomers) : moralistes, ils sont prêts à se battre pour leurs idées ;
  • Les nomades (ex. génération X) : aventureux, pragmatiques et cyniques, ils ne sont pas aussi protégés que leurs aînés ;
  • Les héros (ex. génération Y) : énergiques et curieux, ils sont au centre des préoccupations familiales.

Chaque génération évoluerait en fonction de la situation économique dans laquelle elle grandit, devient adulte, parent et senior.

Durant une période d’expansion économique, les enfants seraient « nomades » et les quadras « artistes ». Lors d’une crise, les enfants seraient « artistes » et les jeunes adultes des « héros », etc. Les crises surviendraient lorsque les artistes seraient vieux, les prophètes mûrs, les nomades adultes et les héros jeunes.

Les nouvelles technologies en accélérant les vagues de changement remettent-elles en cause cette notion de génération ?

La théorie de cyclicité des générations de Strauss et Howe apporte un éclairage unique sur l’histoire des générations. Néanmoins, force est de constater que les nouvelles technologies accélèrent les vagues de changement, de plus en plus rapprochées (tous les trois ou quatre ans).

Il semble que le concept de génération sociologique ne puisse plus seulement reposer sur la catégorie d’âge, mais aussi sur les comportements et les pratiques d’un même groupe face aux changements.

Cela donne naissance à des micro-générations successives ou simultanées, des générations sans âge ou des générations qui se rajeunissent ou se vieillissent (« jeunisme »).