KARL LAGERFELD : formules au scalpel d’un génie de la mode

Je suis ouvert à tout. Lorsque vous commencez à critiquer votre époque, votre temps est écoulé.

Je suis physiquement allergique aux tongs.

Je suis schleu une fois pour toutes. Et je suis contre la double nationalité. Il faut assumer ce qu’on est. Ce n’est pas de ma faute si je suis né en Allemagne où ils ont fait des saloperies. Je suis allemand, je dois assumer. 

Je suis un diamant noir, sans facettes. Les diamants noirs sont rares, difficiles à couper et donc non commercialisables.

Je suis un label vivant. Mon nom est Labelfeld et pas Lagerfeld. 
Je suis une multinationale à une personne, et ravi de l’être. 

Je suis une personne de la classe ouvrière travaillant avec de la classe.

Je suis une sorte de nymphomane de la mode qui n’atteint jamais l’orgasme.
Je veux être un cintre chic.
Je voulais à tout prix apprendre le piano. Au bout d’un an de cours, ma mère m’a foutu le couvercle sur les doigts et elle m’a dit : Dessine, ça fera moins de bruit. Elle avait raison. 
Je ne me montre pas en public. Depuis qu’il y a les selfies, je ne sors plus. 
L’art est quelque chose qu’on ressent. On n’a pas besoin de le posséder.
L’élégance n’est ni une question de porte manteaux, ni une question de porte monnaie.

L’homosexualité, cela évite une belle fille insupportable, disait ma mère.

L’odeur d’un livre fraîchement imprimé est la meilleure odeur au monde.

La chose la plus importante que vous devriez savoir sur moi, c’est que tout ce que vous ont dit les autres n’est pas nécessairement vrai.
La femme est la poupée la plus parfaite, que j’ai habillé avec délice et admiration.

La jeunesse c’est comment vous vivez pas quand vous êtes né.

La jeunesse est en location : ceux qui l’ont vont la perdre demain. La jeunesse est une invention des gens d’un certain âge pour vieillir les autres. 
La jeunesse est un club dont tous les membres seront exclus un jour ou l’autre. 

La laideur a évolué ; La laideur intérieure importe plus que la laideur extérieure.

La meilleure chose à faire est de plonger avec votre imagination – vous ne pouvez jamais vous noyer.

La mode est la motivation la plus saine pour perdre du poids.

La mode est un langage qui se crée dans des vêtements pour interpréter la réalité.

La mode n’est ni morale, ni amorale, mais elle est faite pour remonter le moral.
La personnalité commence où finit la comparaison.

La tendance c’est le dernier stade avant le ringard.

La vie n’est pas un concours de beauté. L’intelligence perdure. La jeunesse et la beauté sont saisonniers.

Le bonheur ce n’est pas un dû, ça se travaille et ça demande quelques efforts.

Le but de la vie est la vie.

Le changement est le moyen le plus sain de survivre.

Le luxe, c’est la liberté d’esprit, l’indépendance, bref le politiquement incorrect.
Le régime est le seul jeu où l’on gagne quand on perd.
Le vêtement ne doit pas t’aller ; c’est toi qui dois aller au vêtement. 

Les créateurs de mode sont des dictateurs du goût.

Les gens ne m’invitent pas, de peur que je les juge, eux ou leurs intérieurs.

Les gens normaux pensent que je suis fou.

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous