ASCENSION : son histoire, sa signification

L’Ascension est une fête chrétienne célébrée le 40e jour à compter de Pâques. Elle célèbre la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa Résurrection et son élévation au ciel. Elle symbolise une présence différente du Christ aux croyants : de physique et visible à rituelle dans les sacrements. Elle annonce aussi la venue du Saint-Esprit et la formation de l’Église à la Pentecôte. Elle préfigure la vie éternelle.

Sa signification

Ascension vient du substantif latin ascensio (« action de monter »), dérivé du verbe ascendere (« ascendre » ou monter, ascensionner).

L’Ascension désigne la montée, l’« enlèvement au ciel » de Jésus décrit dans les Évangiles et les Actes des Apôtres.

L’évangile de Saint Marc [Mc 16, 19] le place juste après l’épisode de la Résurrection. Jésus apparaît aux apôtres et les envoie en mission, leur donnant le pouvoir de réaliser des miracles en son nom. Immédiatement après que Jésus soit monté au ciel, les apôtres s’en vont prêcher à travers le monde.

Cet épisode constitue la fin de l’Évangile selon Saint Luc [Lc 24, 50] envisage l’Ascension comme la conclusion de l’activité de Jésus, et le début des Actes des Apôtres [1:6-11] le conçoit comme une ouverture au temps du témoignage » : à Béthanie, Jésus bénit ses Apôtres et se sépare d’eux… Il disparaît et n’apparaîtra plus à ses Apôtres.

L’Évangile selon Matthieu, contemporain de celui de Saint Luc, ne mentionne pas l’Ascension.

Quant à l’évangile selon Saint Jean, il semble annoncer cette ascension vers Dieu (non au ciel) mais, ne la décrit pas : lors de la dernière Cène, Jésus dit « Je vais vers le Père ».

Présente dans le Nouveau Testament, l’Ascension signifie « monter aux cieux, rejoindre le domaine divin ». Pour le christianisme, le terme concerne uniquement l’Ascension de Jésus-Christ, l’Assomption désignant celle de la Vierge Marie.

L’Ascension marque la fin de la présence physique de Jésus sur la Terre, après sa mort et sa Résurrection. Elle symbolise un nouveau mode de présence du Christ, « toute intérieure, universelle et hors du temps », par ses sacrements comme l’Eucharistie.

Pour les chrétiens, l’Ascension est ainsi l’accomplissement du mystère de la Pâque. Jésus s’est abaissé jusqu’à la mort [Ph 2, 7-9] pour les femmes et les hommes s’élèvent à la gloire divine ! Il n’abandonne pas les hommes puisqu’il leur envoie son Esprit saint lors de la Pentecôte (à l’issue de laquelle les Apôtres réalisent qu’ils sont l’Église et partent prêcher l’Évangile) et intercède sans cesse en leur faveur auprès de Dieu le Père [He 9, 25] [Jn 14, 1-4].

L’Ascension préfigure enfin la vie éternelle à laquelle chaque femme et chaque homme sont destins. La seconde venue ou retour glorieux de Jésus-Christ conclura l’histoire des hommes (la Parousie) et établira définitivement le Royaume de Dieu sur la Terre.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous