SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUELA MARSEILLAISE : origines, signification et respect

A l’origine chant patriotique, la « Marseillaise » est devenue progressivement l’hymne national (composition musicale destinée à représenter une nation dans le protocole international) de la France.

Les six premiers couplets de ce chant ont été écrits dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, suite à la déclaration de guerre de la France à l’Autriche le 20 avril 1792, par Claude Joseph Rouget de Lisle, capitaine du génie en poste à Strasbourg .

rouget de lisle

Il fut d’abord nommé «  Chant de guerre pour l’armée du Rhin ».

Marseillaise

Le septième couplet dit « des enfants », dont l’auteur reste à ce jour inconnu, a été ajouté en 1792.

A l’origine, La Marseillaise était un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l’invasion étrangère.

Son nom fut très vite changé en l’honneur des volontaires marseillais remontant vers le nord de la France pour combattre l’ennemi.

marseillaisSon succès fut tel qu’il fut décrété le 14 juillet 1795 « hymne national français »  par la Convention nationale.

marseillaiseAbandonnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le Chant du départ, la Marseillaise est reprise en 1830 durant la révolution des Trois Glorieuses portant Louis-Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédiera à Rouget de Lisle.

Ce chant est officialisé sous la IIIe République qui en fait l’hymne national le 14 février 1879.

La Marseillaise illustre la liberté, les citoyens se battant pour la liberté. La République est représentée sous les traits d’une femme, car tous les citoyens sont ses enfants : « Allons enfants de la patrie ».

En 1887, une « version officielle » est adoptée en prévision de la célébration du centenaire de la Révolution. 

Son caractère d’hymne national est de nouveau affirmé par l’article 2 de la Constitution  de la IVe République  du 27 octobre 1946 , et par l’article 2 de la Constitution de la Cinquième République française de 1958.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous